Accueil > Actualités > Actus > Agence Nationale pour la Biodiversité

Agence Nationale pour la Biodiversité

samedi 13 octobre 2012

Il y avait un projet d’Agence de la Nature, usine à gaz regroupant - et diluant par là même - dans une même structure des organismes comme l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, le Conservatoire du littoral, l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques, les Parcs Nationaux... C’était inclus dans le projet de loi Grenelle II. Cette agence serait construite sur le même modèle que l’ADEME. N’y aurait-il pas alors le risque d’une confiscation du budget de l’ONCFS à des fins autres que cynégétiques ?

Ce projet a été mis en veilleuse par l’ancien gouvernement. Mieux même, à la veille des élections, le candidat Hollande écrivait :"il n’était pas dans mes projets d’envisager la création d’une agence de la nature qui fusionnerait tous les établissements publics liés de près ou de loin à la biodiversité" et précisait en outre "qu’une optimisation des actions de l’État ne se ferait pas au détriment des organisations spécifiques du monde de la chasse et de la pêche qui méritent d’être maintenues comme tel". Ouf !

Et bien non, pas ouf car la Conférence Environnementale qui vient de se tenir vient d’entériner la création d’une Agence Nationale de la Biodiversité selon les mêmes critères que l’Agence de la Nature, agence qui avait l’unanimité contre elle à l’exception de l’écologie politique. Bien entendu, ceci sans concertation préalable des intéressés. Il faut rappeler que la Conférence Environnementale comprenait 40 représentants des associations écologiques" (Green-Peace, FNE, WWF, Fondation Nicolas Hulot...) plus des experts répartis en 5 table ronde et chasseurs et pêcheurs un poste chacun "invités par le gouvernement".

Le Président de l’ONCFS a écrit au Président de la République et à la Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie pour dénoncer cette situation.