Accueil > Prédateurs > Les nuisibles > Le renard

Le renard

samedi 1er janvier 2011

JPEG - 35.2 ko
Le renard

Le renard est un mammifère régulable par piégeage

Famille des canidés
vulpes vulpes

Description : Tête allongée, museau étroit, grandes oreilles, queue touffue et longue. Longueur totale : 50 à 90 cm. Queue : 30 à 40 cm. Poids : 4 à 10 Kg. 42 dents. Maladies transmissibles à l’homme et aux animaux domestiques (rage, leishmaniose, échinococcose alvéolaire, trichinose). La rage, localisée dans la moitié Est, est un facteur de mortalité important pour cette espèce.

Habitat & moeurs : Très varié (plaine, forêt, littoral). En général solitaire et plutôt nocturne. Territoire de 400 à 500 ha en moyenne.

Régime alimentaire : Très variée : petits mammifères (campagnols, lapins) jusqu’à la taille du lièvre, oiseaux (espèce gibiers, volailles, mouettes, goélands...), œufs, jeunes animaux (faons de chevreuil, agneaux), charognes, fruits (cerises, raisins, mûres, myrtilles, framboises, prunes...), vers de terre, insectes, ordures ménagères.

Reproduction : Maturité sexuelle vers 8-10 mois, période de rut : janvier-février, gestation : 53 jours, mise bas : 4 à 5 jeunes (extrêmes : 3 à 12) en avril mai, sevrage à 1 mois. Longévité : 12 ans.

JPEG - 4 ko
Empreintes de renard

Laissées : de couleur variable (généralement gris-noir avec poils, plumes, os, et pépins de fruits, 8 à 10 cm de long sur 2 cm de diamètre). Terriers : diamètre d’ouverture : 20-25 cm. Quand le terrier est occupé, odeur forte, restes de repas et laissées autour du terrier

Prédateurs : Loup, chiens errants, lynx, blaireau, aigle royal, hibou grand-duc.

Pièges utilisés : Boite à fauve, collet à arrêtoir, pièges à lacet et pièges en X.

Dégâts occasionnés : Lapin, lièvre, volailles, gibier à plumes, faons de chevreuil, agneaux, terriers parfois mal placés.

Conditions de régulation :
Le renard (Vulpes vulpes) peut toute l’année, être :

  • piégé en tout lieu [1] ;
  • enfumé à l’aide de produits non toxiques ;
  • déterré avec ou sans chien. Il peut être détruit à tir sur autorisation individuelle délivrée par le préfet entre la date de clôture générale et le 31 mars au plus tard et au delà du 31 mars sur des terrains consacrés à l’élevage avicole.

[1Voir les arrêtés de restrictions pour certains départements