apa13


Association Les Trappeurs du 13

Siège social
Les Trappeurs du 13

312 chemin de la Mègre
13105 MIMET
Tél : 07 81 75 50 30
Année de création de l’Association : 2011 (modification le 27/01/2016)

Contactez nous par mail

PRESIDENT

LACCHINI Jean-Luc

TRESORIER

BERLIOCCHI Josyane

SECRETAIRE

DADOS Philippe


Créée à l’initiative de quelques piégeurs motivés au sein de la Fédération des Chasseurs des Bouches du Rhône, l’association « Les Trappeurs du 13 » a été déclarée à la Préfecture en Juillet 2011. Gérée par une nouvelle équipe depuis Octobre 2015, son but premier reste identique : Le partage de cette passion en étant au plus proche de chaque piégeur.

Son rôle:
– Etre le trait d’union entre tous les piégeurs, la FDC13 et les instances départementales, régionales, voir nationale depuis la nomination de son Président Lacchini Jean-Luc comme administrateur national au sein de l’Unapaf (Union Nationale des Associations des Piégeurs Agréés de France)
– Aidée de responsables de secteurs, récolter et transmettre toutes les informations concernant le piégeage avec un accent tout particulier sur l’importance des constats de prédation chiffrés, afin de faire remonter les données à la Préfecture et à la DDTM pour justifier du piégeage d’une espèce susceptible d’occasionner des dégâts en milieu naturel et chez les particuliers.

Mot du Président
Au moment où vous lirez ces lignes, la plupart d’entre vous auront rendu leurs carnets de piégeage. Pour les retardataires, n’oubliez pas que la date butoir est fixée au 30 Septembre 2020.
Les décisions ministérielles prisent au niveau du Covid-19 ont certainement impacter le nombre de vos prises, il est donc plus que jamais important de remplir et faire remplir un maximum de constats de prédation à fin de garder ou récupérer un ou plusieurs « nuisibles ». (Le piégeage en milieu fermé est possible pour tous, voir la Colonne B de votre carnet !! ). D’autant que cette période de confinement ayant été propice à la prolifération de ces espèces, on observe une nette augmentation de dégâts chez les particuliers, les éleveurs et les agriculteurs. Il n’y a pas de dates limites pour les constats, vous pouvez et devez en faire toute l’année, car à chaque saison correspond des types de préjudice au bien et au personne (poulailler, fruitiers, combles, faisceaux électriques voitures…etc.) Le petit gibier compte aussi sur vous. Certaines communes ont réagi dès l’année dernière, il faut persévérer, il faut des chiffres sur 3 ans, et nous attaquons la deuxième saison. Pour rappel les chiffres demandés actuellement sont pour les 3 années : – Renard 30 prises ou 10 constats – Fouine 30 prises ou 10 constats – Pie 150 prises ou 3 constats – Corneille 150 prises ou 3 constats Mais rien ne nous assure que les chiffres demandés dans 2 ans ne seront pas revus à la hausse, donc à vos stylos !!! À ce propos, je vois encore trop de constats mal remplis, sur lesquels sont impliquées plusieurs espèces prédatrices, ils sont NULS, il en faut un pour chaque espèce : arrêter de mettre la pie, la corneille, le geai sur le même pour des dégâts de cerises, le renard et la fouine sur le même pour des dégâts de poules, oies, poulettes, canards …etc.) 1 constat par préjudice et par prédateur, daté et chiffré ! C’est la seule arme que j’ai pour continuer à défendre et justifier du piégeage auprès des autorités, puisque notre association de piégeurs est la seule à être reconnue par le Préfet, mais pour cela j’ai besoin de la coopération de vous tous : piégeurs, chasseurs, présidents de sociétés de chasse, agriculteurs et particuliers, en restant unis, chaque victoire sera la nôtre.
N’hésitez pas à me contacter pour toute information complémentaire.
Bien amicalement,
Jean- Luc LACCHINI Président de l’association LES TRAPPEURS DU 13 Administrateur national de l’UNAPAF


Contactez nous