Accueil > Prédateurs > Les nuisibles > La belette

La belette

samedi 1er janvier 2011

JPEG - 68.8 ko
La belette - By Keven Law (originally posted to Flickr as On the lookout...) [CC-BY-SA-2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons

La belette est un mammifère régulable par piégeage

Famille des mustélidés
mustela nivalis

Description : Le plus petit de tous nos carnivores. Corps mince allongé, membres courts, donnent à la belette une allure générale souple et vermiforme. Pelage brun marron sur le dessus du corps, blanc dessous. Livrée entièrement blanche dans le nord de la zône de répartition ou en haute-montagne. Elle peut avoir une livrée de transition tachetée. Ligne de démarcation sur les flancs irrégulière et sinueuse. Tache brune à l’arrière de la bouche, pas de tache noire au bout de la queue. Longueur totale : 18 à 23cm, queue : 4 à 6,5cm, poids : 35 à 170g (femelles bien plus petites que les mâles), 34 dents.

Habitat & moeurs : Présente partout où il y a des petits rongeurs, donc habitat très variable. Observée le plus fréquemment près des habitations sur les chemins les routes, le long des murs, haies, broussailles. Vie solitaire. Activité nocturne et diurne (surtout en été). Densités liées à celles des rongeurs de l’année précédente : de 0 à 30 belettes pour 100 ha.

Régime alimentaire : grande consommatrice de petits rongeurs (surtout campagnols), la belette se nourrit également d’oiseaux, de jeunes lagomorphes (lapins), de taupes, de musaraignes, de batraciens, de reptiles, de poissons et de végétaux. Stocke parfois des proies.

Reproduction : accouplement au printemps, gestation de 35 jours, naissance de 2 à 10 jeunes par portée à la fin du printemps ou au début de l’été. Maturité sexuelle des femelles très précoce : dès 4 mois. Animal discret. Dégâts occasionnels dans les petits élevages (poulets, lapins). Une dynamique de population variable et l’erratisme des animaux rendent le piégeage aléatoire.

JPEG - 3 ko
Empreintes de bellette

Laissées : Laissées plus ou moins cylindriques torsadées, effilées à l’une des extrémités ; diamètre de l’ordre de 3 mm, longueur : 5 à 8 cm. Nombreux trajets sous la neige. Trou oblique dans la neige (vertical chez l’hermine).

Predateurs : Hermine et autres mustélidés, chat,genette, renard ; chouettes effraye et hulotte ; hiboux grand duc, moyen duc et brachyote ; rapaces diurnes ; corneille noire, cigogne blanche.

Pièges utilisés : Principalement la beletière.

Dégâts occasionnés : Prédateur des lapins de garenne et domestiques, occasionnellement de volailles.

Conditions de régulation :
La belette (Mustela nivalis) peut être piégée toute l’année, uniquement à moins de 250 mètres d’un bâtiment ou d’un élevage particulier ou professionnel ou sur des terrains consacrés à l’élevage avicole. Elle peut être également piégée sur les territoires désignés dans le schéma départemental de gestion
cynégétique où sont conduites des actions visant à la conservation et à la restauration des populations de faune sauvage et nécessitant la régulation des prédateurs [1].

Elle peut être détruite à tir sur autorisation individuelle délivrée par le préfet dès lors que l’un au moins
des intérêts mentionnés à l’article R. 427-6 du code de l’environnement est menacé entre la date de clôture générale et le 31 mars au plus tard.


[1Voir les arrêtés de restrictions pour certains départements